Le Grau du Roi, entre terre et mer

dsc-9626-dd-1302

L'HISTOIRE


Le Grau du Roi Port Camargue née entre sable et eau. Un étang d’origine marine se forme, recevant aussi les eaux douces de l’intérieur. Au fil du temps un passage se crée mettant en communication la mer et l’étang = un Grau (passage en occitan). Le Grau du Roi est né sur cette ouverture qui s’est formée à partir du XIIIème siècle.

- Le Grau a servi de connexion entre Aigues Mortes et la mer durant les siècles de monarchie, depuis le règne de St Louis,
- En 1806, quelques cabanes de pêcheurs s’installent sur le rivage,
- Le village né vers 1830 avec une dizaine de constructions en dur,
- Vers 1850, environ 500 habitants, pêcheurs pour la plupart font évoluer le village. Le Grau du Roi fait alors partie de la commune d’Aigues Mortes,
- En 1879, le Grau du Roi devient indépendant,
- Après 1945 les constructions s’étendent sur la rive droite et sur la rive gauche du canal,
- En 1969, création du port, quartier de Port Camargue qui ne fait qu’un avec le Grau du Roi.
dsc-2020-dd-1303

Du village de pêcheur à la station balnéaire


- Dès 1909, l’arrivée du chemin de fer amorce le développement touristique et économique du Grau du Roi,
- Dans les années 20, la ville est classée station climatique,
- Dans les années 30, son succès se confirme avec l’ouverture du sanatorium et les congés payés,
- Dans les années 60-70, le tourisme de masse encourage le développement de la station,
- Le gouvernement lance un plan d’aménagement du littoral en Languedoc Roussillon, la mission Racine. Port Camargue voit le jour en 1969 et donne un nouveau souffle au tourisme nautique.

Débouchée naturelle de la vallée du Rhône desservie par les autoroutes A7 et A9, les aéroports et gares de Nîmes et Montpellier, font du Grau du Roi Port Camargue la plage du Midi la plus proche du Nord ! Le Grau du Roi s’est formé au début du XIIIe et faisait communiquer la Méditerranée et l’étang du Repausset. L’embouchure va au fil des siècles prendre de nombreuses appellations toujours pour honorer les travaux successifs ordonnancés par les différents rois et régimes au pouvoir comme :
• Le Grau «Henry» pour honorer les travaux d’Henri IV en 1598
• Le Grau du Roi, première évocation du nom actuel en 1640
• Le Grau «Pelletier» sous la révolution en 1789
• Le Grau «Napoléon» sous l’Empire en 1791

Après la chute de l’Empire, le Grau reprit son nom contemporain qu’il n’a plus jamais abandonné malgré les nombreux changements politiques.

En occitan, un grau signifie l’ouverture naturelle qui se crée à travers le cordon littoral mettant en communication la mer et les étangs.