Restauration du site de l'ancien hôpital

  • 2018-11-06-11-27-24-grau-du-roi-galerie-street-art-a-l-ancien-hopital-objectif-gard-1534
  • 44772638-961950883997575-5661967910717882368-o-1532
  • 2018-11-06-11-27-06-grau-du-roi-galerie-street-art-a-l-ancien-hopital-objectif-gard-1533
  • 2018-11-06-11-41-19-20181025-camargue-les-derniers-jours-du-sana-suite-pdf-adobe-acrobat-reader-dc-1535
Le site de l'ancien hôpital du Grau du Roi se situe entre la Grande Motte et le Grau du Roi. Site désaffecté depuis 2012, il est fermé au public et la démolition du site a débuté. Dans un an la nature aura repris ses droits sur ces sept hectares.

 
  • L'histoire
C'est en 1935 qu'est ouvert le sanatorium maritime sur la plage du Boucanet.
Un établissement de 132 lits, réalisé par l'architecte Henri Floutier, destinés à accueillir des malades de la tuberculose. De vastes bâtiments conçus en rez de chaussée pour éviter les dangers des escaliers à des malades affaiblis. Au fil des années, le lieu va devenir centre de rééducation fonctionnelle (orthopédie et neurologie), des pôles diabétologie et addictologie vont être créés. Toutes ces spécialités existent toujours dans le nouvel hôpital qui a ouvert en 2012.


 
  • "La Mecque du Tag"
Depuis des années, le site est devenu le paradis des graffeurs.
Dès sa fermeture, l'ancien hôpital  construit au bord de la mer a immédiatement été investi par les graffeurs. Les quatre hectare de bâtiments de l'ancien senatorium s'étaient transformés en gigantesque work-in-progress, où les graffitis venaient se recouvrir les uns les autres. Les amateurs d'urbex, photographes en quête de lieux abandonnés, faisaient aussi régulièrement le mur pour immortaliser ces oeuvres.


 
  • Bientôt des start-up et des chercheurs sur le thème de la mer
Tous les bâtiments vont être rasés sauf un. Ces 700m² rénovés accueilleront des start-up qui travaillent sur la thématique maritime et une unité de recherche du CNRS de Montpellier qui étudie les océans, avec un projet nommé Gladys axé sur les dynamiques littorales autour de la Méditerranée.
 
  • Le Bas relief de "Bacchus" sera remis en valeur
C'est en 1958 que le sculpteur Jean-Charles Lallement, surnommé Bacchus par ses amis pour son goût de la fête , réalise un imposant bas-relief sur le mur du gymnase du sanatorium face à la mer. Une oeuvre imposante de 20 mètres de long sur 2.30 mètres de haut. 
Cette oeuvre polychrome va être conservée sur un pan de mur et mise en valeur sur le site renaturé.